Menu

Perte d’autonomie des personnes âgées

0 Comment


La population française vieillit et les professionnels des services à la personne font de leur mieux pour répondre aux demandes croissantes. Les établissements destinés à l’accueil des seniors en perte d’autonomie sont également encouragés à s’améliorer.

Un auxiliaire de vie pour pallier la perte d’autonomie

A partir d’un certain âge, le nombre d’années commence à peser. Indépendamment de leur volonté, les seniors perdent leur souplesse. Leurs articulations ne leur permettent plus d’effectuer certains gestes. De simples rituels (comme la toilette) deviennent alors difficiles. Si votre proche âgé a besoin d’aide pour la toilette, cliquez sur la page https://www.ouihelp.fr/notre-solution/aide-autonomie/aide-a-la-toilette/ pour trouver une personne formée au service à la personne. Eh oui, l’idéal serait de confier la mission à une personne ayant reçu quelques notions d’assistance à la personne. Les qualifications en aide-soignant ou en gériatrie sont les bienvenues.

Les établissements spécialisés dans la garde des personnes âgées dépendantes

La France est assez fière de ses établissements pour les personnes âgées avec une autonomie défaillante. Payants, ces établissements communément appelés EPHAD sont entre la maison de retraite et l’hôpital. Les pensionnaires ne se sentent pas comme en soins palliatifs. Le personnel fait de son mieux pour qu’ils se sentent moins comme des patients, mais davantage comme des clients d’un hébergeur spécialiste de la vieillesse. Les animations et les programmes pour affûter l’intelligence ou travailler la mobilité sont régulièrement proposés aux pensionnaires.

Quelques conseils pour préserver l’autonomie aussi longtemps que possible

Les professionnels de la santé remarquent une disparité de la perte d’autonomie. Certains départements connaissent moins ce problème. Cela vient en partie du mode de vie des personnes âgées. Dans tous les cas, il faut continuer d’être actifs après la retraite, quitte à apprendre un nouveau métier ou à former la prochaine génération. Une bonne alimentation pauvre en gras ainsi qu’une humeur joyeuse devraient garder une personne autonome et pétillante de santé. La pratique des disciplines telles que le taïchi ou le yoga a également porté ses fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.