Dépression : un trouble qu’il ne faut pas prendre à la légère



La dépression est un trouble de comportement se manifestant généralement par un sentiment de désespoir, une grande tristesse, une perte de motivation, une réduction du sentiment de plaisir, une perte de faculté de décision, des troubles du sommeil, ainsi que des pensées morbides. La personne souffrant de dépression n’a plus confiance en elle. Dans le secteur médical, la dépression est considérée comme une maladie grave qui nécessite un traitement rapide sans quoi la victime peut devenir suicidaire.

Quelles sont les causes d’une dépression

Puisque la maladie est complexe et fait intervenir de nombreux facteurs rattachés à la biologie, à l’hérédité, à l’environnement et aux habitudes de vie, les causes d’une dépression sont variées. Ainsi, la dépression peut avoir une source génétique. Selon l’analyse des spécialistes, si vous avez dans la famille des antécédents de dépression, vous avez plus de risque d’être touché par le trouble. Donc, si votre grand-père ou l’un de vos parents a été victime de dépression, vous devez faire très attention, car vous serez susceptible d’être touché par la maladie.
La dépression peut avoir une source biologique. Lorsqu’il y a un déséquilibre ou un déficit dans la zone neurotransmetteurs du cerveau, la personne présente une tendance dépressive, puisque cette atteinte perturbe la correspondance entre les neurones. D’autres problèmes biologiques tels que le trouble hormonal, la prise régulière de pilule contraceptive ou l’hypothyroïdie peuvent également entraîner une dépression.
Les habitudes de vie et l’environnement sont aussi des facteurs qui peuvent causer une dépression. Effectivement, les mauvaises habitudes comme le tabagisme, l’excès de jeux vidéo, l’alcoolisme, la non-pratique d’activité physique et la prise de drogue peuvent entraîner une dépression. De même, un environnement stressant, une situation de vie économique précaire, ainsi que l’isolement social peuvent nuire à l’état psychologique d’une personne et causer une dépression. Les événements compliqués de la vie comme le divorce, la perte d’emploi, la perte d’un proche et la maladie peuvent aussi engendrer une dépression.

Quelles sont les formes de dépression ?

La dépression peut apparaître sous différentes formes :
– La dépression majeure se manifeste habituellement par de multiples épisodes dépressifs, par exemple tous les mois, accompagnés de plusieurs symptômes graves. Elle est notamment associée à une perte d’intérêt et à une humeur dépressive.
– Les troubles dépressifs dysthymiques se manifestent, de leur côté, par une humeur dépressive qui est présente en permanence, par exemple pendant deux ans. C’est associé à des signes dépressifs qui ne sont pas majeurs.
– Les troubles de dépression non spécifiés ne répondent pas aux critères de trouble dysthymique et de trouble dépressif majeur. Par exemple, il peut s’agir d’un problème d’adaptation accompagné d’un caractère dépressif, notamment une grande anxiété.
À part ces trois principales formes de dépression, il existe d’autres types de troubles dépressifs comme les troubles bipolaires. Ces derniers sont considérés comme un trouble psychiatrique grave se manifestant à la fois par de grandes périodes de dépression et des épisodes hypomaniaques, c’est-à-dire par une euphorie exagérée, une forme inversée de dépression et une surexcitation. Il y a aussi ce qu’on appelle « dépression saisonnière ». Elle apparaît de manière cyclique, pendant quelques mois de l’année, principalement durant les saisons où il n’y a pas d’ensoleillement. Apparaissant exclusivement chez les femmes après l’accouchement, la dépression du postpartum, aussi baptisée « baby blues », dure environ 15 jours. Cette forme de dépression se caractérise habituellement par un état de nervosité, de tristesse et d’anxiété.

Quelles sont les conséquences de la dépression ?

Si une personne en dépression ne consulte pas un spécialiste alors que sa maladie persiste, des complications peuvent apparaître. En effet, la dépression peut conduire à une récidive de dépression, une constance de symptômes résiduels et une dépression chronique. Quand la dépression est très grave, elle peut conduire au suicide. Selon des études, environ 70 % des individus mourant par suicide éprouvaient de la dépression. Lorsqu’une personne souffre de dépression, elle a des idées noires et pense que le suicide est le seul moyen d’arrêter sa souffrance qui paraît insupportable. Enfin, la dépression peut engendrer d’autres problèmes de santé (physique ou mentale) comme l’anxiété, le diabète, la dépendance, les maladies cardiovasculaires, le mal de dos, des maux de tête et de ventre, les rhumes, et certaines infections. Tout cela s’explique par le fait que le système immunitaire d’une personne souffrant de dépression s’affaiblit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.